Un don émouvant

Mme Langois a contacté Salam pour donner le fauteuil roulant de sa Maman qui les a quitté si vite. Elle souhaite que ce brusque départ permette à d’autres personnes d’être aidées. Grand merci de toute l’équipe Salam.

Par Salam, il y a

Jour de rentrée à la maternelle

Premier jour de classe, première rentrée pour les enfants…pour Salam c’est aussi une première…c’est aussi les premiers couacs: arrivées échelonnées des enfants, et parfois bien tardives…mais après en avoir parlé avec el ustada ( la maîtresse ) c’est aussi déjà les ” premiers bons mots des enfants “…el ustada est Lire la suite…

Par Salam, il y a

L’Association Trait d’Union

Deux piliers majeurs de l’Association Trait d’Union : Bouchta Aqdimir, Directeur Financier de Trait d’Union, Saïd Arif, Directeur Administratif. Charisme et complicité amicales des membres ont fait de Trait d’Union une association exemplaire au service des enfants polyhandicapés. Existant depuis plus de 10 ans, cette association, créée par des parents Lire la suite…

Par salam, il y a

Enseignement et détente

Salam soutient l’Association du Douar Ghar-thor ,  douar typique de la commune de Loudaya, à 40km de Marrakech. Il n’existe dans ce petit village ( environ 500 hab) qu’une école primaire avec des classes regroupées, les enfants n’y entrent pas avant 6/7 ans. Conscient de l’impact positif de la scolarisation Lire la suite…

Par Salam, il y a

Couscous d’accueil

Partage du repas de midi avec nos partenaires de Trait d’Union. De gauche à droite :  Rami Président de Salam, Abdessalem, Bouchta Aqdimir, Directeur Financier de Trait d’Union, Saïd Arif, Directeur Administratif du centre Trait d’Union, Fatima Adjointe de direction

Par Salam, il y a

Remise de Matériel

Devant le centre d’accueil de jour, Trait d’Union à Marrakech, Le matériel apporté de France lors de notre voyage en avion change de mains. Nous remettons un fauteuil enfant donné par le Nid Béarnais ainsi que les appareils de Solène qui vont être utiles après adaptation à une petite fille Lire la suite…

Par Salam, il y a